LUFFFM on 92.4FM

2008

Last News

Festival
LE LUFF RECRUTE ET OFFRE DES PLACES POUR LES SWANS!

Le LUFF se déroulera du 17 au 21 octobre 2012 et cherche à compléter son équipe! En nouveauté, 2 x 2 billets pour le... [En savoir plus]

Ailleurs, LAFF
Fantoche fête ses 10 ans

Du 4 au 9 septembre prochains, Fantoche vous accueille lors de son édition anniversaire à Baden pour une programmation... [En savoir plus]

Festival, Presse
John Waters se fait le LUFF!

Après avoir exporté le fleuron de la contre-culture helvète sur la scène tokyoïte en mai dernier, le LUFF redouble de... [En savoir plus]

Ailleurs, LAFF
Le NIFFF débute ce week-end et vous offre des invitations

En attendant la saison du LUFF, direction le NIFFF pour le meilleur du cinéma fantastique. Voici de quoi préparer le... [En savoir plus]

Cinéma
Dernier appel à films LUFF 2012

Nous avons le plaisir d'annoncer que nous prolongeons le délai de l'appel à films jusqu'au 15 juin 2012. Si vous... [En savoir plus]

Festival
Logez un artiste du LUFF!

Logez un invité (musicien, réalisateur, comédien, membre du jury…) de l’édition 2012 du LUFF! [En savoir plus]

Post-mortem cinema: Kiyotaka Tsurisaki

Post-mortem cinema: Kiyotaka Tsurisaki

« J’ai voyagé à travers le monde et j'ai observé la mort durant plus de dix ans. Pourtant je ne peux toujours pas saisir ce qu’elle est véritablement, mais seulement ce qu’elle est matériellement. Néanmoins, j’ai réalisé que le chemin qui mène de la vie à la mort pointe sur la plus précieuse des vertus humaines : la dignité. » K. Tsurisaki

Né à Toyama en 1966, diplômé en littérature de l’université de Keio, Tsurisaki se lance dans le cinéma indépendant dès l’adolescence avant de s’essayer au porno après ses études supérieures. Mais c’est dès 1994 qu’il trouve véritablement sa voie en tant que photographe de terrain, parcourant les plus dangereuses régions du globe comme la Thaïlande, la Palestine, la Colombie ou la Russie. La mort devient son thème de prédilection, et ses clichés d’une grande crudité alliée à une esthétique morbide provoquent révulsion et fascination. Ses images parviennent surtout à altérer la perception répulsive de l’état de mortalité au profit d’une compréhension de la fragilité de la vie humaine ainsi que des rites et des coutumes élaborés autour du corps humain à travers le monde. Rapidement, il tient une première exposition à la galerie NG de Tokyo en 1995. Collaborateur du groupe Corrupted qui signa la bande son de quelques-unes de ses vidéos, il a, depuis, acquis une réputation internationale, comme en témoigne la sortie de ses livres « Révélations » et « Requiem de la Rue Morgue » parus en France chez IMHO/DWW.

Junk Films

Junk Films - 1995/2006

Orozco the Embalmer

Orozco the Embalmer - 1999/2005

En présence de

Kiyotaka Tsurisaki

Informations pratiques

Les places sont limitées, merci de vous présenter aux séances 20 minutes avant le début du film. Pour plus d'informations, consultez les informations pratiques.

Les changements de programme sur Twitter, Facebook ou RSS